"Terres Communes" est une propriété collective, de terres agricoles et de bâtiments, gérée collectivement, collégialement aux fins de participer à la construction d'une économie au service des besoins de l'homme, et non du profit, respectueuse de l'environnement et des ressources naturelles de la planète.

À l'heure où, en France, des milliers de paysans et de fermes disparaissent chaque année pour causes de concentration, de spéculation... "Terres Communes", par sa forme, son fonctionnement, ses orientations, est une entité de résistance durable à ces ravages du capitalisme et la perspective de voir longtemps des collectifs, simples usagers des terres et des bâtiments, développer une agriculture paysanne et de multiples activités alternatives, en des lieux soustraits à la marchandisation et... aux aléas des destinées individuelles.

Aujourd'hui, "Terres Communes" regroupe trois fermes animées par des collectifs ainsi que des hommes, des femmes, individualités associées, participantes... car convaincues que la voie choisie est bonne et riche d'avenir.

Demain, d'autres collectifs... d'autres associés, participants... c'est possible, c'est souhaitable pour que d'autres mondes naissent et se développent.

Extraits de la charte des collectifs membres de "Terres Communes"

Sur chaque site, les acteurs sont organisés... en une ou plusieurs, formes collectives dont une au moins, légalement reconnue, est liée par bail avec la SAS "Terres Communes".

Les collectifs fonctionnent en référence aux principes et expériences autogestionnaires, sans hiérarchie institutionnalisée.

Les collectifs s'engagent à maintenir durablement et principalement l'usage agricole des terres... étant entendu que la proportion entre leurs activités agricoles et non-agricoles peut évoluer, voir s'inverser et que des projets à tendance non-principalement agricoles pourraient voir le jour au sein de "Terres Communes".

Les collectifs s'engagent à pratiquer une agriculture se référant aux principes et pratiques de l'Agriculture Paysanne...

Chaque collectif cherche à pérenniser son existence par l'accès à une indépendance économique basée sur ses propres activités et non sur des subventions ou des aides "sociales".

Les collectifs sont solidaires entre eux. En respectant l'autonomie de chaque groupe dans son fonctionnement et dans la gestion de ses activités, ils s'aident, s'appuient mutuellement dans toute la mesure du possible.

Les collectifs récusent tous les comportements, toutes les pratiques sectaires. Ils sont tout autant, résolument ouverts aux mondes proches et lointains, qu'engagés dans les combats pour une société, des sociétés meilleures...

(Des informations détaillées sont disponibles sur le site de "Terres Communes")